De la couleur en geographie a la geographie de la couleur

par ANNE LAURAS

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de BERNARD BOUSQUET.

Soutenue en 1992

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La couleur est omnipresente et transcalaire. Composante anecdotique du paysage, sa place est pauvre de signification dans la description geographique. En suivant l'evolution epistemologique de la science geographique, on constate que la couleur peut etre element signifiant dans une analyse de plus en plus attentive a la composante sociale et culturelle. L'etude de la couleur dans le paysage construit, appliquee a la region plemont et a sa capitale turin, permet de souligner la multitude des parametres qui sous-tend son usage; la grille du projet anthropologique permet d'en mesurer les evolutions dans le temps et en fonction d'etendues differentes. Grace au diagrammes mesologique auquel la grille est associee, la couleur acquiert une nouvelle place dans l'analyse, puisqu'elle appartient autant au milieu qu'a l'oekoumene, a l'espace ou au milieu geographique. L'appartenance a ces aires et a leur recoupement, la rapidite des changements qui fragmentent de plus en plus l'espace, expliquent la complexite de l'analyse. La couleur, instrument comme objet d'analyse pour la geographie, renvoie a la notion de territoire; chargee de sens, elle permet aux societes de se situer dans une etendue spatiale aux limites fluctuantes mais reconnues.


  • Résumé

    Colour is omnipresent and exists at scale. As an anecdotal somponent of the landscape, its part in geographical description is barely significant. Whilst surveying the epistemological evolution of geographical science, it appears that colour may be a meaningful element of analysing more and more carefully the social and cultural composition. The study of colour in built-up landscape, applied to piemont region and its main city, turin, stresses the multitude of parameters which underline its use; its evolution in time and according to various scales can be measured through the analysis frame of the anthropological project. As the fram is related to the mesological diagram, colour acquires a new role in the analysis, since it belong likewise to the environment, the natural setting developed by man, the space or the geographical environment. Being part of these areas and their overlapping, as well as the progressive fragmentation of space by rapid changes imply the complexity of analysis. As a devices for analysis of geography, colour leads to the concept of territory; bestowed with meaning, it enables societies to locate themselves within a space whose boundaries are floating but acknowledged.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Géothèque-Cartothèque André Vigarié.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 92.LAU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.