Les acteurs de la gestion du social

par Roger Bertaux

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Francis de Chassey.

Soutenue en 1992

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Ce travail s'ancre dans la volonté de dépasser les théories du "contrôle social" par la mise en œuvre d'une analyse globale, qui consiste a montrer, en s'émaciant dans une sociologie de l'action, comment les acteurs du travail social et de l'action sociale, dans leurs rapports conflictuels, ont construit et construisent encore les formes de la gestion du social. La première partie tente de fonder théoriquement cette approche qui, refusant les clivages traditionnels, veut articuler le niveau macro-sociologie ou s'entrecroisent les déterminismes sociaux et les mouvements des acteurs et le niveau micro-sociologique des habitus ou se conjuguent "intériorisation" et "appropriation". La deuxième partie esquisse une lecture sociologique des formes historiques de la gestion du social, et montre comment chaque type de société a produit une configuration spécifique du traitement de la pauvreté et de la marginalité. La troisième partie propose une typologie des habitus mis en œuvre par les spécialistes de la gestion du social, ou les dimensions distinctes de la perception des difficultés des usagers, de la désignation des objectifs d'action et du type de ressources mobilisée chez l'usager et ou la société entrent en résonnance logique. L'interrogation sur le mode de construction de ces habitus même à l'idée que les éléments incorpores a partir des différentes dimensions des traditions historiques de l'action sociale sont profondément retravailles par les sujets à partir des savoirs mobilises et de l'expérience réfléchie.

  • Titre traduit

    The actors of social management


  • Résumé

    This thesis stems from the desire to transcend the theories of "social control" through an all-embracing analysis of social work and social policy. This analysis consists of a demonstration, drawing on the sociology of action, of how the actors, in their conflictual relations, have constructed and continue to construct forms of social management. The first part attempts to define a theoretical basis for this approach which, refusing traditional divisions, seeks to link the macro-social level, where social determinisms and individuals' actions interweave, with the micro-social level of the "habitus", where "interiorisation" and "appropriation" interact. The second part outlines a sociological reading of the historical forms of social management, showing how each type of society has produced a specific configuration of attitudes towards, and handling of, poverty and marginality. The third part proposes a typology of the different "habitus" to be found among the specialists of social management. Questioning on how these "habitus" are constructed leads to the idea that the elements blended from different dimensions of the historical traditions of social action are reprocessed in depth by individuals through the knowledge they can call upon and their reflection on their own experience.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (721 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 710-721

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 92/19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.