Essais d'homologation directe du méthane par chimisorption sur ruthénium et sur platine et hydrogénation ultérieure

par Mohamed Belgued

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Henri Amariglio.

Soutenue en 1992

à Nancy 1 .


  • Résumé

    La conversion directe du méthane en des espèces industriellement intéressantes est actuellement l'objet de nombreuses recherches. La plupart d'entre elles utilisent de l'oxygène et présentent donc l'inconvénient de transformer le méthane en dioxyde de carbone. Ce mémoire apporte la démonstration de ce que la chimisorption du méthane sur le ruthénium ou sur le platine, à condition d'être pratiquée dans de bonnes conditions, conduit à l'accumulation superficielle de matière hydrocarbonée appauvrie en hydrogène et dont l'hydrogénation ulterieure fournit des alcanes pouvant contenir jusqu’à huit atomes de carbone. Deux avantages majeurs de cette procédure sont l'absence d'oxygène (et donc de sous-produits d'oxydation) et les faibles températures nécessitées. Le rôle de plusieurs facteurs influant sur cette opération en deux temps, globalement catalytique, est étudie et une analyse thermodynamique est proposée

  • Titre traduit

    Direct homologation of methane through chemisorption on ruthenium and platinum and subsequent hydrogenation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 120 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.