L'ecole declassee. Une etude anthropo-sociologique de la scolarisation au mali : cas des societes malinkes

par Étienne Gérard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de ANNE-MARIE JEAY.

Soutenue en 1992

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these s'appuie sur un travail de terrain effectue au mali dans la region de sikasso, cercle de yanfolila, arrondissement de kangare, d'une duree de 18 mois entre decembre 1987 et novembre 1990. La these postule que : dans une societe orale telle que la societe malinke etudiee, l'imposition de l'ecriture consiste en elle-meme en une "violence symbolique"; la legalisation des pratiques ou le monopole de la force autorise par la maitrise de l'ecriture et de la langue francaise que s'arrogeait l'etat malien determine un rapport defavorable aux communautes villageoises. Une appropriation par les populations de ces instruments de pouvoir peut deboucher sur une absence de controle de l'etat sur les individus. Dans le cas des communautes villageoises malinkes du baya, on assiste a une reorientation de la demande d'education, de l'ecole publique vers l'enseignement prive musulman. Cette reorientation est le produit de deux facteurs essentiels : - des strategies parentales adoptees en reponse a des enseignements inadaptes par rapport a l'education malinke, dispenses selon une "logique didactique d'apprentissage" defavorable a une assimilation des savoirs ecrits, et a des politiques scolaires concues selon une logique sociale favorable seulement aux eleves des centres urbains; - de la destructuration sociale des communautes villageoises desormais soumises a un "ordre fragmentaire", suite a l'implantation du barrage de selingue qui a necessite le deplacement de villages et provoque un eclatement des lignages. Ces communautes sont pour cela entrainees, selon une "logique ideocentrique", a souscrire aux modeles sociaux et aux normes culturelles d'inspiration occidentale en vigueur dans les centres urbains.


  • Résumé

    This thesis is based upon a field work done in mali, near sikasso, yanfolila, district of kangare, for a duration of eighteen months, between dec. 1987 and nov. 1990. This thesis postulates that in an oral society, like the malinke society which is the object of the present study, the intrusion of writing as such constitutes a "symbolic violence". The mastery of writing and of the french language required for the legalization of new ways of life, or for a monopoly of power which characterized the malinke society eventually worked in disfavour of village communities. If rural populations can master these tools of power, this may result in a loss of the control sofar exerted by the state over individuals. As far as malinke village communities in baya are concerned, one can observe a re-orientation of the needs of the educational process, shifting from public education to private muslim education. This re-orientation is the result of two essential factors: * parents adopt new strategies as an answer to teaching activities that remain unadapted to malinke education, which are organized according to a "learning didactic logic" running counter to the assimilation of written

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.