Systèmes d'expression bactériens de protéines recombinantes appliqués à la production d'antigènes du virus respiratoire syncytial

par Alain Robert

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes et populations

Sous la direction de Max Bergoin.

Soutenue en 1992

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le virus respiratoire syncitial (rs), appartenant a la famille des paramyxoviridae, est un agent etiologique qui infecte couramment le nourrisson et l'enfant. Les recherches actuelles confirment que les proteines immunologiquement importantes sont les glycoproteines de l'enveloppe virale : la proteine de fusion f et la proteine d'attachement g sur laquelle est trouvee des differences antigeniques majeures entre le sous groupe a et le sous groupe b du virus rs. Trudel et coll. Ont definis des epitopes protecteurs des proteines f et g a l'aide de peptides de synthese : f#2#2#1#-#2#3#4, f#2#7#5#-#2#8#8, f#3#8#5#-#3#9#6 et g#1#7#4#-#1#8#7. Les genes codant des epitopes f et g ont ete assembles, polymerises et combines par deux methodes : l'une est basee sur une enzyme de restriction bspm1 permettant la polymerisation de l'epitope en tete a queue, l'autre est basee sur les billes magnetiques couplees a la streptavidine. Dans escherichia coli, deux vecteurs d'expression sont bases sur le domaine de fixation de l'igg (zz) de la proteine a du staphylocoque et sur le domaine de fixation de l'albumine (bb) de la proteine g du streptocoque. Les produits issus de genes zz-epitope sont secretes dans le milieu de culture de e. Coli, purifies en une seule etape par affinite sur igg sepharose et sur albumine sepharose respectivement. Le sproteines de fusion ont ete admistrees chez les souris ; seules zz-f#2#7#5#-#2#8#8 et zz-g(#1#7#4#-#1#8#7)3 ont confere une legere protection lors du challenge avec le virus rs. L'epitope g(#1#7#4#-#1#8#7)3 a ete fusionne a un recepteur d'albumine (bb) et clone dans un vecteur navette e. Coli-staphylococci. Les analyses par immunofluorescence et par immunogold ont montre que la proteine de fusion bbg(#1#7#4#-#1#8#7)3 est bien exposee a la surface membranaire des cellules recombinantes de staphylococcus xylosus, a l'aide des anticorps lapin specifique, de type humorale, a ete induite apres l'immunisation par voie orale des souris avec les s. Xylosus recombinants, suggere que ce type de bacterie gram positive pourrait etre un vecteur potentiel pour la vaccination par voie orale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 136-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92.MON-184
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.