Etude de l'interface solide-solution : application à quelques membranes minérales d'ultrafiltration

par Jocelyn Etienne

Thèse de doctorat en Chimie des matériaux

Sous la direction de André Larbot.

Soutenue en 1992

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'interface solide-solution est etudiee dans le cas de materiaux membranaires inorganiques prepares par le procede sol-gel. La caracterisation par titrages potentiometriques a l'aide d'un systeme a multiples electrodes, met en evidence que la charge de surface et la capacite d'echange ionique de ces materiaux sont fonctions d'un parametre unique: l'activite de l'acide ou de la base en solution. L'influence de l'etat interfacial de quelques membranes (supportees sur disques plans et poreux d'alumine) sur les flux en ultrafiltration est interpretee. De plus, une emthode de quantification de l'effet de suspension est developpee

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 f
  • Annexes : Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92.MON-82
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.