Etude d'un procédé de traitement des eaux usées sur membranes minérales par couplage microfiltraion ou ultrafiltration tangentielles et systèmes biologiques en aérobiose

par Bruno Lacoste

Thèse de doctorat en Énergie. Génie des procédés

Sous la direction de Claude Bocquillon.

Soutenue en 1992

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'epuration de la pollution organique des eaux usees, urbaines ou industrielles, fait essentiellement appel actuellement a des procedes biologiques anaerobies ou aerobies. Dans ce dernier cas, les procedes a boues activees sont parmi les plus courants mais necessitent de grands volumes. Les bioreacteurs a membranes presentent l'avantage de la compacite et l'obtention d'un effluent de tres bonne qualite constante meme a tres forte charge. Les membranes minerales, particulierement resistantes ont ete etudiees dans notre pilote pour le traitement en aerobiose d'une eau usee urbaine synthetique. Nous proposons un nouveau systeme dans lequel le bioreacteur faisait corps avec le module de filtration utilise, supprimant ainsi tout bassin conventionnel. L'etude du colmatage montre l'importance des composes issus de la lyse bacterienne et de ceux produits pendant la phase de ralentissement de croissance de la biomasse. Le colmatage tres rapide des membranes est evitable en utilisant un decolmateur a flux inverse et en pratiquant des purges de boues regulieres. La biomasse est maintenue a une valeur moyenne de 15 g/l, le flux de filtrat etant compris entre 25 et 35 l/h. M2 selon la porosite de la membrane. La qualite de l'effluent obtenu en sortie est en tous points comparable ou superieure a celle d'une station a boues activees travaillant en aeration prolongee. Seule la nitrification est encore trop incomplete. Aucun des modeles classiques testes ne permet d'expliquer ce qui se passe apres la phase de decroissance rapide du flux

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 219-227

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92.MON-15
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.