Evolution des systèmes plantes hôtes - insectes parasites : approche théorique et expérimentale

par Ioannis Michalakis

Thèse de doctorat en Physiologie. Biologie des organismes et des populations. Sciences de l'évolution et écologie

Sous la direction de Isabelle Olivieri.

Soutenue en 1992

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Des modeles theoriques montrent l'importance des flux geniques par la fixation de mutants rares a un locus sous-dominant, et pour l'evolution de genes codant pour la selection d'habitat. Ces resultats sont utilises pour expliquer la formation de races geographiques (allopatiques) et l'absence des races d'hotes (sympatiques) chez larinus cynarae, insecte parasite des chardons du genre onopordum et cynara. Les potentialites des larinus pour la lutte biologique contre onopordum en australie sont discutees

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [5] f., 105 p
  • Annexes : Bibliogr. : p. 97-105

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92.MON-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.