Les formations politiques en Moselle (21 octobre 1945 -17 juin 1951)

par Gérard Diwo

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alfred Wahl.

Soutenue en 1992

à Metz .


  • Résumé

    Aux élections du 21. 10. 1945 et des 2. 6 et 10. 11. 1946, les deux principales formations politiques qui se partagent les suffrages de droite dans le département de la Moselle sont le Mouvement Républicain Populaire (MRP) et l'Union Gaulliste. Alors qu'aux élections du 10. 11. 1946 la liste homogène du MRP devançait nettement la liste d'Union Gaulliste-UDSR (union démocratique et socialiste de la résistance) avec 34,4% contre 17,9% des inscrits, la liste d'union lorraine MRP-UIPRN (union des indépendants, des paysans et des républicains nationaux) ne recueille le 17. 6. 1951 plus que 25,1% des inscrits contre 34,3% au rassemblement du peuple français. De 1945 à 1951, la géographie électorale du gaullisme concorde dans l'ensemble avec la carte des personnes ayant déclaré savoir parler le français au recensement de 1946 et avec celle des personnes expulsées en France par les allemands en 1940 pendant l'annexion de fait. Pour la même période, la structure de la distribution des suffrages des listes conduites par Robert Schuman présente une relative stabilité : les régions germanophones et dialectophones constituent généralement la zone de force du courant démocrate - chrétien et modéré particulièrement attache au régime concordataire et a l'école confessionnelle en Alsace-Moselle. A gauche, le parti communiste qui domine largement le parti socialiste SFIO, atteint ses meilleurs scores dans le bassin sidérurgique et ferrifère et le bassin houiller

  • Titre traduit

    The political parties in the subdivision of Moselle (October, 21st, 1945-June, 17th 1951)


  • Résumé

    During the elections of october, 21 st 1945, june 2nd, november 10th, 1946, the two main political groups sharing the right-wing votes in the subdivision of Moselle were the Mouvement Répiblicain Populaire (MRP) and the Union Gaulliste. Whereas during the elections of november 10 th 1946, the homogeneous MRP roll came distincly ahead the Union Gaulliste-UDSR (Union démocratique et socialiste de la résistance) with 34. 4% against 17. 9% of the registered. On june 17th 1951, the Union Lorraine MRP-UIPRN (Union des indépendants, des paysans et des républicains nationaux) roll wins only 25. 1% of the registered against 34. 3% for the Rassemblement du Peuple Français. From 1945 to 1951 the electoral geography of Gaullism agrees by and large with the map of the persons having made known they could speak french. It was during the 1946 census. It also agrees with the persons avected in France by the Germans in 1940 during the actual annexation. At the same period, the structure of the allotmant of the votes of the rolls conducted by Robert Schuman shows a relative stability : the german-speaking and dialect-speaking areas are generally the sphere of strength of the Christian Democart and moderate trend particularly linked with the concordat form of administration and with the denominational school in Alsace-Moselle. At the left-wing, the communist party being largely in a majority over the socialist party, obtains its best shares in the iron and steel basin and the coal basin

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (423 f.-iv f. de pl., 157 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Index. Bibliogr. f. 3-30 (vol. 2)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 787
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.