La musique pour clavecin et piano-forte de 1770 à 1815 à travers l'oeuvre de Jean-François Tapray : commentaires, restitutions

par Catherine Gas

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Daniel Paquette.

Soutenue en 1992

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L'objet de ce travail est de suivre l'évolution de la musique destinée au clavecin et au piano-forte à travers l'oeuvre de J-F. Tapray, musicien qui naquit à Nomeny en Lorraine. Brillant organiste, titulaire de l'orgue de l'école royale militaire de 1772 a 1786, il reste l'un des premiers compositeurs à avoir écrit pour le piano-forte. Jusqu'au début du dix neuvième siècle, sans supplanter le clavecin, ce dernier est plus apte à l'interprétation des nouvelles tendances musicales, corrélatives d'une idéologie fondée sur le "culte du sensible". J-F. Tapray, illustre représentant de ce siècle de mutations qu'est le dix huitième, peut être considéré en tant qu'adepte de la "modernité". Ses oeuvres sont destinées à la musique instrumentale pure, écrites selon les genres de l'époque, propres à l'épanouissement de la "nouvelle musique". Il adopte le tempérament égal et recherche l'alliage de timbres nouveaux; essentiellement interprète et pédagogue, il se consacre vers 1789,à la rédaction de l'une des premières méthodes pour le piano. L'ensemble de sa musique reste digne d'intérêt : le musicien a su créer son propre idiome musical et dégager sa "signature musicale" à partir des éléments et des modalités expressives de la stylistique de l'époque. L'on peut désormais parler de "thématique taprayenne".

  • Titre traduit

    Music for harpsichord and piano-forte from 1770 to 1815 thru jean-francois tapray's work. Comments - restitutions


  • Résumé

    The purpose of this work is to follow the evolution of the music meant for the harpsichord and piano-forte thru the morks of j-f. Tapray, a musician born in nomeny in lorraine a brillant organ player holder of the royal military school from 1772 to 1786. As a famous representative of this century of mutations that the eighteenth century is, tapray may he considered as an adept of "the modernity" : his works are meant for a pure instrumental music, written according to the genres of that period typical of the blossoming of the new musical tendancies, correlative of an ideology based u p on the worship of the "sensitive". Together with it, he adopts the egual temperament, looks for the association of new sounds, written for the piano-forte, to which he devotes one of his first methods. The whole of his music remains worthy of interest : the musician has managed to bring out his "misical signature" from elements and expressive modalities of the stylistics of that time. We may, from now on, talk about "taprayan thematics".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.