La re-habilitation du quartier Saint-Georges à Lyon : processus, logiques d'acteurs et changement social

par Jean-Yves Authier

Thèse de doctorat en Sociologie et sciences sociales

Sous la direction de Yves Grafmeyer.

Soutenue en 1991

à l'Université Lyon 2 (Lumière) .


  • Résumé

    Le renouvellement des analyses urbaines, necessaire a la comprehension des transformations actuelles des villes, suppose de rempre avec le paradigme de la croissance urbaine, et de prendre en consideration les multiples logiques qui concourrent a la redefinition sociale des espaces urbaines existants. Dans cette perspective, l'etude de la rehabilitation du quartier saint-georges a lyon montre bien, au-dela de ses aspects singuliers, comment l'evolution contrastee de certains quartiers anciens, partages entre une requalification globale et un morcellement en micro-secteurs differencies, ne doit pas seulement aux decisions des acteurs institutionnels, mais a une combinaison originale de types d'acteurs, de types de pratiques et de formes de processus. Plus fondamentalement, c'est dans l'analyse des mobilites et des mobilisations temporellement differenciees des individus, dans la prise en consideration des temporalites des processus, et dans la mise en evidence des interactions existantes entre ces deux niveaux (celui des processus et celui des logiques d'acteurs - ou d'agents - susceptibles de re-interpreter les situations), saisies a des echelles d'observation differentes, qu'il devient possible d'apprehender les villes contemporaines et de saisir leurs dynamiques.


  • Résumé

    The updating of urban planning investigation, necessary for our understanding of the present evolution of cities, entails breaking away from the paradigm of urban growth, and taking into account the various logics contributinf to a new social definition of existing urban spaces. Within this point of view, the study of the re-habilitation of the saint-georges district in lyon demonstrates, beyond its particular features, how the contrasting evolution of some historic districts, divides between a global upgrading and a fragmentation of distrinct micro-sectors, is not due only to decisions of institutional actors, but to an original combination of the type of actors, the kind of practise and the forms of processes. More fundamentally, it is through the analysis of individuals' temporally distinguished mobility and mobilisation, through taking into account the temporality of the processes, and through highlighting the existing interactions between these two levels (that of the processes and the logics of actors - or agents - capable of a new interpretation of the situations), taken at different angles of observation, that it becomes possible to determine contemporary towns and to understand their dynamics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (262 f., F. 263-382)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991 AUT (1-2)
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Economie-Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Economie-Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.