Etude des structures rétrovirales endogènes dans des cellules de poules et d'un exemple d'interaction avec des vecteurs rétroviraux dérivés des ASLV (Avian Sarcoma Leukemia Viruses)

par Corinne Ronfort

Thèse de doctorat en Sciences. Différenciation, génétique et immunologie

Sous la direction de Victor Marc Nigon et de Gérard Verdier.

Soutenue en 1992

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Victor Marc Nigon, Gérard Verdier.


  • Résumé

    Les structures retrovirales endogenes (ou ev) sont des sequences retrovirales integrees dans les genomes cellulaires et qui se transmettent a la descendance des sujets comme des genes cellulaires. Le travail de these a consiste, en premier lieu, a etudier les loci ev qui sont presents au sein d'une souche de poules leghorn doree. Par cartographie de restriction, 4 loci endogenes ont ete identifies, 2 d'entre eux representent des formes non encore decrites. Tous sont deletes pour une partie plus ou moins importante de leur genome et aucun n'est capable de produire des particules virales infectieuses. Certaines regions (genes env, ltr) ont ete sequencees. Les resultats montrent une homogeneite importante entre les divers ev indiquant que l'infection et la stabilisation de retrovirus dans les lignees germinales de poulet est limitee a une categorie de retrovirus le sous-groupe e. Une seconde partie du travail a consiste a determiner les formes virales nouvelles generees suite a des interactions entre des genomes endogenes et des vecteurs retroviraux (vr). Les vr sont utilises dans le cadre d'experiences de transfert de genes; il s'agit de formes virales modifiees de sorte a ce qu'elles transportent, dans le genome d'une cellule cible, le gene que l'on souhaite y apporter. Les particules virales vecteurs sont obtenues sur des lignees transcomplementantes aptes a les produire, en absence de formes virales replicatives. A partir de cellules transcomplementantes pourvues de loci ev, il a ete observe l'emergence de formes virales non souhaitees, formes non detectees dans des cellules depourvues de loci ev. Ces formes sont representees: a) par des particules renfermant des genomes endogenes capables de s'integrer dans l'adn d'une cellule cible et de s'y exprimer, b) par des formes virales competentes pour la replication generees par recombinaison entre genomes ev et vecteurs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (ii-126 p., 69 p., 95)
  • Annexes : Bibliogr. p. 113-126

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.