Cristallographie de surface par diffraction de photoélectrons de haute énergie cinétique (XPD) : CoSi2(111), Pt(110) et Pt50Ni50(110)

par William-Luc Brunat

Thèse de doctorat en Sciences. Chimie des matériaux

Sous la direction de Minh Duc Tran.

Soutenue en 1992

à Lyon 1 .

Le président du jury était Minh Duc Tran.


  • Résumé

    La diffraction de photoelectrons de haute energie cinetique (xpd) constitue une sonde a la fois chimique comme l'esca dont elle derive et structurale comme toutes les techniques de diffraction. Cette methode d'analyse de surface a ete appliquee a 3 cas: l'analyse par xpd de cosi#2(111) a montre que le cristal, contrairement aux films minces de cosi#2 sur si(111), qu'une seule couche de silicium en surface. Ce resultat confirme l'hypothese de la migration du silicium en surface dans le cas des films minces; la face (110) du platine est consideree comme un modele de reconstruction (21) du type missing row. La comparaison des courbes experimentales avec des simulations effectuees pour 3 modeles possibles (missing row, vertical buckling et lateral pairing) a montre que la reconstruction est bien du type missing row et qu'elle est de plus accompagnee d'une contraction de 30% du plan de surface; l'etude par xpd de l'alliage pt#5#0ni#5#0(110) a permis de mettre en evidence une segregation du nickel a 75% dans le premier plan


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [8] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.