Moments nucléaires de noyaux de transition près des couches Z = 40 et Z = 82

par Maryvonne de Jesus

Thèse de doctorat en Sciences. Physique nucléaire

Sous la direction de István Berkes.

Soutenue en 1992

à Lyon 1 .

Le président du jury était István Berkes.


  • Résumé

    Nous avons obtenu des informations sur la forme des etats fondamentaux des noyaux de transition situes loin de la vallee de stabilite en utilisant la technique d'orientation nucleaire a basse temperature aupres du refrigerateur a dilution #3he-#4he nicole en ligne sur le separateur d'isotopes isolde-3. Les facteurs gyromagnetiques des noyaux #1#8#2#,#1#8#4#m#,#1#8#4#gau ont ete mesures a partir de la relaxation des spins nucleaires dans un solide; cette nouvelle technique utilise un faisceau radioactif pulse et une detection differentielle dans le temps. Nous avons mis au point un algorithme base sur la theorie de la relaxation, et permettant de calculer l'evolution en fonction du temps de l'anisotropie w() du rayonnement emis par les noyaux radioactifs. La relaxation est un processus qui depend fortement du facteur gyromagnetique g; ainsi l'ajustement de w() aux courbes experimentales permet de determiner differents parametres intervenant dans w() et en particulier les facteurs g. Avec cette methode nous avons pu restreindre l'intervalle des possibilites pour le spin de #1#8#2au a i=2,3,4; sa periode a egalement ete reevaluee t#1#/#2(#1#8#2au)=15. 6(4) s. Dans le cas de #1#8#4au les premieres mesures effectuees a nicole ont mis en evidence l'existence d'un isomere de longue periode et de bas spin relie a l'etat fondamental de courte periode et de haut spin par une transition m3. Nos resultats combines avec ceux de spectroscopie laser indiquent que les valeurs les plus probables des spins sont, pour l'isomere 3#+ et pour le fondamental 6#+. Les periodes de ces deux etats ont egalement ete evaluees: t#1#/#2(#1#8#4#mau)=48(1) s et t#1#/#2(#1#8#4au)=19(1) s. Les moments magnetiques des noyaux #9#1#my, #9#5zr et #9#7nb et les moments quadrupolaires des noyaux #9#5zr et #9#5nb ont ete mesures en utilisant les techniques d'orientation nucleaire et de resonance magnetique nucleaire sur noyaux orientes a basse temperature. Les resultats obtenus pour les noyaux y et nb faiblement aplatis montrent que les moments magnetiques varient peu pour les isotopes de formes spheriques ou aplaties (entre n=46 et n=52, n=54 pour nb); par contre, pour les isotopes de formes allongees le melange de configurations diminue le module des moments magnetiques. Dans le cas particulier de #9#5zr le moment magnetique mesure |(#9#5zr)|=1. 131(20) #n conduit a une deformation quadrupolaire =0. 06-0. 07 calculee a partir du modele de nilsson avec un terme de coriolis. Cette deformation a son tour peut expliquer la valeur mesuree du moment quadrupolaire q(#9#5zr)=+0. 29(5) eb. La mesure de l'interaction quadrupolaire de #9#5nbzr a permis de deduire une valeur pour le moment quadrupolaire de #9#5nb: q(#9#5nb)=0. 28(10) eb. Cette valeur est en accord avec la faible deformation aplatie de #9#5nb deduite a partir du moment magnetique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple [circa 110] p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [8] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 92 LYO1 De Jesus
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.