Recueil des inscriptions grecques de kertassi en nubie

par Emmanuel Deronne

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de André Bernand.

Soutenue en 1992

à Lille 3 .


  • Résumé

    Sous l'empire romain, entre 200 et 255 p. C. Environ, certains des clients des carrieres de gres de kertassi, en nubie, a 40 km au sud de philae, ont grave sur la facade d'un speos creuse dans la roche des inscriptions le plus souvent en grec, constituees generalement par un acte d'adoration ("proscyneme") realise en l'honneur des dieux locaux, srouptichis (ou "isis des carrieres", selon griffith) et le dieu poursepmounis. Ce recueil constitue l'edition commentee de ces 81 textes, dont les deux tiers sont dates surement et qui sont rediges dans un gres assez deroutant, tres interessant a la fois pour l'histoire de la langue grecque et pour celle de son usage specifique en egypte. La plupart des signataires de ces textes disent avoir occupe les fonctions de "pretre d'un 'gomos'". Les editeurs precedents, et notamment le principal d'entre eux, f. Zucker, ont vu dans ce titre celui de pretre d'une association cultuelle permanente, nomme une ou plusieurs fois pour une annee. J'ai suggere au contraire de le considerer comme un titre certes religieux mais essentiellement honorifique, que les clients des carrieres portaient pendant leur bref sejour a kertassi apres avoir favorise de leurs offrandes le culte local. Cet usage semble avoir disparu vers le milieu du 3e siecle, peu de temps avant que la nubie n'ait ete perdue par les romains.

  • Titre traduit

    The greek inscriptions in kertassi (nubia)


  • Résumé

    Some of the customers of the sandstone quarries of kertassi (nubia), 20 miles south from philae, engraved in greek, between 200 and 255 a. D. , their obeisance to the local gods isis-srouptichis and poursepmounis. This book is a commented edition of their texts, written in an interesting but strange language, surely the local and popular greek of this period. Nearly forty of these men are named "priest of a 'gomos'". I tried to prove that it meaned nothing else than "priest of a quarrying of stones" and that this title, far from being used for a real clergy (even in the form of a cultual association, as suggested zucker and others), was only applied honorifically to the responsibles of the operations of extracting stones, i. E. To magistrates or others who needed stones for their city and who accepted to give money for the local cult.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

RECUEIL DES INSCRIPTIONS GRECQUES DE KERTASSI EN NUBIE

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-1
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-2
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-3
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-4
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-5
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-6
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1992-12-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.