Bases cellulaires et moléculaires du développement de l'éosinophilie dans les syndromes hyperéosinophiliques

par Joël Plumas

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de André Capron.

Soutenue en 1992

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le syndrome hyperéosinophilique (HES) est un groupe hétérogène de maladies caractérisées par une éosinophilie sanguine importante souvent associée à des atteintes viscérales sévères, et parfois au développement de lymphomes ou de leucémies aiguës lymphoïdes. L'étiologie de l'HES demeure encore aujourd'hui indéterminée. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés à la définition des mécanismes potentiellement impliqués dans l'activation lymphocytaire et dans la régulation de l'e��osinopoïèse. Dans ce travail, nous montrons que le dosage de la chaîne alpha du récepteur pour l'interleukine 2, dans le sérum des patients, est une méthode sensible et reproductible, permettant de suivre l'évolution de la pathologie. D'autre part, nous montrons que l'interleukine 2 peut avoir un effet positif ou négatif sur la différenciation des cellules de sang de cordon ombilical en éosinophiles. Enfin, nous avons détecté une infection par le rétrovirus HTLV-I, chez un patient présentant un HES associé à un lymphocyte T. Ce travail apporte de nouvelles informations quant à la compréhension des mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans la genèse des éosinophiles dans l'HES

  • Titre traduit

    Cellular and molecular basis of eosinophilia development in hypereosinophilic syndrome


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (225 f.-[35] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 162-215

Où se trouve cette thèse ?