Méthode d'optimisation des filtres continus CMOS et application aux filtres à base de transconductances polarisées en régime triode

par Bruno Stefanelli

Thèse de doctorat en Électronique

Sous la direction de Eugène Constant.

Soutenue en 1992

à Lille 1 .

  • Titre traduit

    CMOS continuous-time filters optimization method and application to circuits using triode operated transconductors


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les filtres non échantillonnés (continus) offrent, pour certaines applications, une alternative intéressante aux circuits à capacités commutées, largement répandus dans le monde industriel. La technique de synthèse à base de transconductances et de capacités présente notamment de sérieuses potentialités pour les applications hautes fréquences. Malheureusement, pour chaque nouveau circuit, le concepteur doit déterminer une valeur de capacité acceptable selon les contraintes liées à l'intégration et redéfinir entièrement la transconductance, tant du point de vue de ses caractéristiques globales qu'au niveau du dimensionnement des transistors qui la composent. La méthodologie proposée permet de déterminer, à partir des caractéristiques globales du filtre (rapport signal à bruit notamment) une plage de valeurs de capacités pour lesquelles la fonction est réalisable et présente les caractéristiques souhaitées. Pour chacune de ces valeurs, les caractéristiques globales de la transconductance sont définies, ce qui permet de mener à bien son dimensionnement. Cette méthodologie a été appliquée avec succès à la réalisation d'un filtre basse-fréquence et faible bruit (Butterworth du troisième ordre) et d'un filtre elliptique du cinquième ordre dans la bande des fréquences vidéo. Ces circuits ont bénéficié de la mise au point d'une stratégie originale de polarisation des transconductances qui autorise, si besoin est, l'ajustement de la fréquence de coupure du filtre sur une décade

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176-XVI f.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de certains chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1992-202
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.