Mise en alliage mécanique de nitrures et de solutions solides à l'azote

par Avraam Mastorakis

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Jacques Foct.

Soutenue en 1992

à Lille 1 .


  • Résumé

    La mise en alliage mécanique (mécanosynthèse ou attrition) de nitrures et de solutions solides à l'azote a été étudiée, afin d'élaborer de nouveaux alliages et aciers à forte teneur en azote et d'éclaircir les mécanismes impliqués par l'attrition. Des mélanges de nitrures de fer avec l'acier 316L ou avec des métaux de transition (fer, nickel, manganèse) ont été broyés et caractérisés par spectrométrie Mössbauer, diffraction des rayons X et microscopie électronique à balayage. Les mélanges ne subissant pas de pertes significatives d'azote lors du processus, différents alliages ainsi qu'un acier, riches en azote, ont pu être préparés par attrition. L'azote se révèle particulièrement intéressant pour la compréhension des mécanismes mis en jeu par la mécanosynthèse : un modèle de l'attrition a été bâti, sur la base du comportement observé de l'azote, permettant la prédiction des phases obtenues par broyage mécanique

  • Titre traduit

    Mechanical alloying of nitrides and nitrogen solid solutions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 f.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chaque partie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1992-159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.