Graphe de liens du transistor bipolaire de puissance en vue de la simulation de circuits

par Bruno Allard

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Hervé Morel.

Soutenue en 1992

à Villeurbanne, INSA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La cao en electronique de puissance exige notamment que la simulation d'un circuit predise, avec precision, les contraintes electriques (et thermiques) endurees par les dispositifs a semiconducteur, au cours des commutations. Les modeles les plus utilises actuellement (gummel-poon, spice) se montrent insuffisants pour de telles simulations, a cause de la representation trop empirique du phenomene de saturation. La saturation est la consequence de la presence d'une zone neutre en forte injection dans le collecteur. Pour modeliser correctement ce phenomene, le travail presente fait appel a des techniques de l'analyse fonctionnelle (approximation interne), et de la theorie des systemes (variables d'etat, graphes de liens). Le modele obtenu est un graphe de liens superposable a la structure geometrique du dispositif, et suit fidelement les phenomenes physiques internes au composant. En outre, contrairement au modele de gummel-poon, les parametres sont peu nombreux, tous significatifs, et correspondent a la seule description technologique du dispositif. Enfin, les resultats de simulation sont tres conformes a l'experience, bien meilleurs que ceux produits par spice dans le cadre de la saturation, avec un cout de calcul equivalent


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 188 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.