Etude expérimentale de structures stables en turbulence bidimensionnelle : comparaison avec une théorie de mécanique statistique

par Marie-Alice Denoix

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de JOEL SOMMRIA.

Soutenue en 1992

à Grenoble INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous creons des ecoulements bidimensionnels a l'interieur d'une couche mince de mercure, horizontale et soumise a un champ magnetique uniforme vertical. Le fluide est mis en mouvement en injectant des courants electriques. Nous nous interessons a l'organisation inertielle en structures stables de la turbulence bidimensionnelle. Avec des conditions experimentales a deux zones de vorticite initiales, nous obtenons des structures axisymetriques, elliptiques ou bien excentrees. Nous etudions ces structures a l'aide de visualisations et aussi de mesures par sondes de potentiel. Nous comparons ces resultats a une theorie recente de maximisation de l'entropie. Nous resolvons numeriquement l'equation fournie par cette theorie, et nous presentons les resultats obtenus en comparaison avec les experiences


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 103 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92/INPG/0088
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.