Analyse économique théorique de la délinquance politique

par Florence Colin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Jacques Rosa.

Soutenue en 1992

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette thèse étudie la logique des comportements individuels en matière d'activité politique illégale à travers la construction d'un modèle économique complet compose d'une fonction d'offre de délinquance politique, d'une fonction de demande de sécurité et d'une fonction de production de répression. L'objectif est de déterminer les facteurs de gains et de couts qui sont susceptibles d'affecter le calcul individuel des participants potentiels, les offreurs de délinquance, et dans quelles conditions ils vont augmenter ou diminuer leur temps de participation (la quantité offerte). Les bénéfices et coûts de l'action illégale sont : les gains publics purs, les gains politiques personnels, les gains privés matériels et psychologiques, les coûts liés à l'arrestation, à la condamnation, à la mort ou aux dommages corporels au cours de la participation, les coûts d'opportunité lies à la renonciation à un salaire dans la vie économique légale. L'élément "préférence pour les biens collectifs" vient exercer un effet amplificateur sur les gains publics et sur les gains politiques personnels. Nous prenons également en compte le choix des victimes potentielles, Etat et citoyens privés. La demande de sécurité des citoyens privés est intégrée à celle de l'Etat car ils ne peuvent recourir à la répression pour se protéger. L'Etat est aussi producteur de répression pour dissuader les individus à s'engager dans la délinquance politique afin d'exprimer leur mécontentement, et faire en sorte qu'ils substituent l'action politique légale à l'action illégale devenue relativement plus couteuse.

  • Titre traduit

    Theoretical economic analysis of politica criminality


  • Résumé

    The thesis studies the logic of individuals behaviors concerning illegal political activity through an economic model composed of a supply function of political criminality, a demand function of security and a production function of repression. The purpose is to determine the gains and costs that affect the individual calculus of potential participants, and in which conditions they are going to increase or to decrease their time of participation (the supply quantity). Tha gains and costs of illegal political activity are : purs publics gains, private political gains, materials and psychological private gains, apprehension, condamnation, physical dammanges costs, opportunity costs due to foregone wage in the economic legal life. The "factor "preference for publics goods" amplificates the public and political private gains. We also take into account the choice of potential victims, State and private citizens. The demande for security of private citizens is integrated into that of the State, because they cannot resort to reppression to protect themselves. The State is the productor of repression to dissuade potentials participants to engage in political violence in order to express their discontent, and make them substitute legal political action to illegal one which become more costly.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 268 f.
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-1992-73071 à 3/
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.