L'entree en politique des campagnes toscanes de l'unite au debut du vingtieme siecle. Essai de reconstitution du processus de politisation du monde paysan dans la province de florence de 1859 a 1912

par Gilles Pécout

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Milza.

Soutenue en 1992

à Paris, Institut d'études politiques .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les campagnes de toscane constituent dans la tradition electorale et la representation politique de l'italie post-unitaire l'un des terreaux privilegies d'implantation de phenomenes dits de "radicalisme politique" comme le socialisme rural. Seule une analyse du processus de politisation rurale permet d'eclairer ce mouvement de "descente de la politique vers les masses" a l'echelle de la plus peuplee et vaste des provinces toscanes, celle de florence, de 1859 a 1912. Dans une premiere partie, le poids d'une rupture politique, le passage du grand-duche des lorraine au nouvel etat national italien donne la mesure des conditions d'entree en politique du monde rural. L'etude socio-economique qui suit permet de confronter a cet ordre nouveau de la politique celui des paysages et des cadres socio-economiques dans une societe rurale dominee par le systeme du metayage. Les heritages du risorgimento, l'emergence du socialisme revolutionnaire et les signes de rupture de l'isolement paysan consecutifs a la crise des annees 1880 sont autant de facteurs nouveaux d'accueil a la politique evoques dans la troisieme par tie. De politisation integratrice, la politisation devient proprement offensive avec la diffusion regionale du socialisme reformiste toscan au debut du xxe siecle. Grace a l'essor de la vie de sociabilite, l'apprentissage de base de la democratie et la maitrise des moyens syndicaux et politiques de la lutte paysanne se banalisent dans le quotidien et les mentalites rurales.

  • Titre traduit

    The ways of politics in tuscan countryside from the italian unity to the beginnings of the xxth century. Research about rural politicization in the provincia of florence ( 1859-1912)


  • Résumé

    The countrysidesof tuscany are considered - according to electoral tradition and representation of politics-after the unity - as an area of "political radicalism" like rural socialism. The key-question is how politics could penetrate before the first world a rural region traditionally indifferent to them three generations before. In order to follow this evolution called by m. Augulhon " la descente de la politique vers les masses" we had to determinate the main factors and the stages of the politicization process from 1859 - the date of the rivolgimento in tuscany - to 1912 - the date of universal vote -. The passage from the grandicato of tuscany to the national italian state shows the terminus a quo of a process of nationalization bounded to politicization. Social tensions and economic structures marked by the sharecropping system describe an "order of the countryside" different to the new "ordre of politics". As the century progressed to its end, the developpment revolutionnary socialism, the end of peasantry isoltion appeared as new factors of politicization. After the turn of the century, the apprenticeship of democracy is obvious in the life of sociability and by the beginnings of the xxth. Century politics reach rural mentalities and peasant daily life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.