Un réformiste libéral : Emile Boutmy, 1835-1906

par Hervé Guettard

Thèse de doctorat en Histoire du XXe siècle

Sous la direction de Raoul Girardet.

Soutenue en 1992

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette biographie vise à décrire l'itinéraire politique et intellectuel d'un libéral français au cours de la seconde moitie du XIXe siècle. Né en 1835, très tôt influence par Taine, Boutmy connait jusqu'à la défaite de Sedan, une carrière assez banale : celle d'un publiciste aux idées libérales qui donne quelques cours à l’Ecole spéciale d'architecture. En 1871, convaincu que la défaite française est imputable à l'absence de classes dirigeantes scientifiquement formées, il fonde avec l'appui de Taine, de Guizot et de Laboulaye l'Ecole libre des sciences politiques. Rompant avec la tradition universitaire, il met en place un enseignement européen, contemporain et historique dispensé par des praticiens. A compter des années 1880, l'Ecole assure avec succès l'essentiel de la préparation aux concours de la haute fonction publique et contribue à façonner l'enseignement des sciences politiques en France. Tout en poursuivant ses études d'histoire constitutionnelle, Boutmy se préoccupe à partir des années 1890 de la question sociale : il participe à la création du musée social dont l'objet est de concourir à la connaissance rationnelle de la société française par l'établissement de monographies. A la fois aristocratique et réformiste, le libéralisme de Boutmy illustre la complexité de l'idée libérale.

  • Titre traduit

    A liberal reformist : Emile Boutmy (1835-1906)


  • Résumé

    This biography is aimed at describing the political and intellectual path of a French liberal during the second half of the 19th century. Born in 1835 and very early influenced by Taine, Boutmy had a rather ordinary career as a writer on law and politics up to the defeat of Sedan. He had liberal ideas and was, at that time, giving a few lessons at l'Ecole spéciale d'architecture. In 1871, convinced that the French defeat was imputable to the fact that the ruling classes had not any scientific awareness, he decided to found : l'Ecole libre des sciences politiques with the support of Taine, Guizot and Laboulaye. Breaking off with the academic tradition he set up a European, historical and contemporary teaching given out by praticians. From the year 1880 the school he created had becom very sucessful in teaching the basic points in the preparation for entrance to the high civil service. In that, he contributed towards the teaching of political sciences in France. While he was carrying on with his constitutional history studies he started to show great concern about the social issue. He took part in the creation of the musee social ( social musevm ) whose aim was to work towards the rational knowledge of the French society by the setting up of monographs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 449 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 850
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 355
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.