Television et phonogramme les emissions de varietes : production et synergies (le cas de la france et situations dans les televisions francophones)

par Jacques Ibanez Bueno

Thèse de doctorat en Sciences de l'information

Sous la direction de Bernard Miège.

Soutenue en 1992

à l'Université Stendhal (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une recherche de definitions et un debut d'histoire des emissions de varietes francaises (partie 1) precedent une "critique interne" (contenu, esthetique) et un essai de caracterisation de ces programmes. L'appelation "emission de varietes" est contestee. L'existence des emissions de varietes aujourd'hui est remise en cause, dans un mouvement d'eclatement des genres televisuels (partie 2). Les parties 3 et 4 sur les industries de la television et du phonogramme contribuent a preciser le role de la musique a la television et a infirmer l'hypothese selon laquelle les emissions de varietes jouent le role privilegie dans la promotion des phonogrammes (partie 5). Des nouvelles alliances et synergies necessitent l'analyse des phenomenes de la videomusique, de la television thematique musicale et des "nouvelles formes" de publicite a l'interieur des emissions de varietes. Les "secondes equivalent spot" ont pour objectif de mesurer l'efficacite de ces publicites. Une nouvelle economie publi-phonographique" emerge. L'avenir de l'edition phonographique au sein des industries de la communication devient incertain "la musique de l'industrie" s'affirme (partie 6). Les situations au quebec, en suisse romande et en "afrique noire francophone" (partie 7) permettent un debut de confrontation des hypotheses appliquees a la france et de constater l'absence d'un marche international francophone des contenus d'emissions de varietes.

  • Titre traduit

    Television and phonogram the variety shows : production and synergies ( the french case and situations in the french-spe king televisions)


  • Résumé

    The search for a definition and a history background of variety shows in france (part 1) are preceding "an inside critic" (content, aesthetic) and a attempt to characterize those programs. The name "variety show" is arguable. Today the existence of variety shows is jeopardized by the evolution of the television style (part 2). Parts 3 and 4 relative to the television and phonogram industries are contributing to define the role of music in television. The hypothesis which says that variety shows play the most important part in the promotion of phonograms, is contesting (part 5). New alliances and synergies are creating the need for the analysis of video music, musical televisions, and new commercial supports within variety shows. The "seconds equivalent commercial" intend to measure the effectiveness of commercials. A "new phonographicadvertisement business" is born. The problem of the future of the phonographic business within the communication industries is brought up. "the music of the industry" is shenghtening (part 6). The situations in quebec, french-speaking switzerland and africa (part 7) enable the start of the confrontation of the appiled hypothesis to france, then it brings up the fact that the frenchspeaking market is lacking of variety shows.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1992GRE39004
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.