Structures et mécanismes impliqués dans l'assemblage et l'activation du complexe C1 de la voie classique du complément humain

par Chantal Illy

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Gerard Arlaud.

Soutenue en 1992

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le complexe c1 du systeme complementaire humain est une protease multimoleculaire (comprenant 2 sous-unites, c1q et c1s-c1r-c1r-c1s), dont l'activation declenche la cascade proteolytique de la voie classique du complement. Le travail presente dans cette these a pour objet la caracterisation des sites responsables des interactions ca#2#+-dependantes c1s/c1s, c1r/c1s et c1q/c1s-c1r-c1r-c1s, et des mecanismes d'activation de c1. L'iodation catalysee par la lactoperoxydase de c1s sous ses formes monomere et dimere a permis de definir plus precisement les portions de c1s impliquees dans sa dimerisation. Cette etude nous a egalement permis de proposer un modele des 2 types d'interaction ca#2#+-dependantes c1s/c1s et c1r/c1s. Par l'approche des modifications chimiques specifiques de certains residus, nous avons montre que l'assemblage du complexe c1 implique une interaction ionique majeure entre les residus basiques (probablement des lysines) de c1q localises dans sa region de type collagene et partage par au moins 2 chaines, et des residus acides du tetramere localises dans c1r. L'etude du mecanisme d'activation de c1 apprehende par differentes approches a montre que: les tetes globulaires de c1q jouent un role indirect important dans l'activation de c1, les domaines catalytiques de c1s ne sont pas necessaires a l'activation de c1, des residus lysine des domaines catalytiques de c1r sont impliques dans son mecanisme d'autoactivation et des residus acides de c1r interviennent dans la regulation de son autoactivation exercee par le ca#2#+. Consideres dans leur ensemble, ces resultats permettent d'affiner le modele structural et fonctionnel de c1, propose par le laboratoire en 1984

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p.
  • Annexes : 211 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92/GRE1/0152
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.