Diagramme de phase magnétique et anisotropie des composés Tl2Ba2CaCu2O8 et Bi2Sr2Ca2Cu3O10

par Boris Giordanengo

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Robert Tournier.

Soutenue en 1992

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail est consacre a l'etude du diagramme de phase magnetique des composes supraconducteurs tres anisotropes et en particulier les composes bi#2sr#2ca#2cu#3o#1#0 (bi2223) et tl#2ba#2cacu#2o#8 (tl2212). Le champ de premiere penetration du tl 2212 qui, au-dela de 60 k coincide avec h#c#1, est, a plus basse temperature, interprete comme etant fortement accru par une barriere de surface de bean-livingston (b. -l. ). Le champ d'irreversibilite h* decroit en exponentielle de la temperature. Ce resultat est interprete comme etant le reflet d'un effet de proximite intrinseque au materiau. Pour la premiere fois, nous avons correle la ligne d'irreversibilite au champ de premiere penetration, demontrant le caractere intrinseque de ces grandeurs. La ligne d'irreversibilite doit etre une ligne frontiere entre un regime ou les multi-plans cuo#2 sont couples et un regime ou ils sont decouples, et pourrait etre une ligne de transition du second ordre comme semblent le montrer certains de nos resultats. Dans la region reversible, l'aimantation suit bien la theorie de ginzburg-landau (g. -l. ). On peut en deduire des valeurs pour la profondeur de penetration et la longueur de coherence dans le plan ab, soit 140 nm et 4 nm respectivement. Le comportement dans la region irreversible confirme l'hypothese d'une barriere de b. -l. Une etude d'un composite multifilamentaire nbti ayant un effet de proximite important a montre certaines analogies avec les supraconducteurs a haute temperature critique. Ce travail est complete par l'etude, sur un cristal de tl 2212, de la dependance angulaire de l'aimantation et de l'ecrantage d'un champ magnetique alternatif. L'aimantation peut se decomposer en deux composantes independantes suivant les directions principales du cristal. Pour les mesures d'ecrantage, seule la composante du champ suivant l'axe c intervient et le modele propose se ramene a une simple loi d'echelle

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : IV-157 p
  • Annexes : 129 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 92/GRE1/0009
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.