Contribution a la validation du modèle C. J. S. Pour les matériaux granulaires

par Khadija Elamrani

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Bernard Cambou.

Soutenue en 1992

à l'ECL .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le domaine de la géotechnique, la prévision du comportement d'un ouvrage requiert aujourd'hui la mise en œuvre d'un outil de modélisation. Pour cela, le concours de plusieurs compétences est nécessaire: 1) expérimentale, pour constituer une base de données sur les caractéristiques fondamentales du sol, 2) théorique, pour concevoir des modèles de comportement cohérents et susceptibles de reproduire la réalité expérimentale, 3) numérique et informatique enfin, pour permettre l'analyse de structures complexes (réelles). Chacune d'elles va contribuer à éclairer une partie des capacités du modèle théorique ainsi élaboré et la coordination de l'ensemble constitue l'élément moteur d'une démarche de validation d'un outil de calcul. Les trois grandes phases de cette démarche sont difficilement dissociables et il sera très profitable de les traiter dans une même étude. Notre travail s'inspire d'une démarche générale de validation et a pour objectif de dégager les avantages et limites du modèle de comportement CJS (cambou-jafari-sidoroff, 1987) pour les matériaux granulaires. Il se situe a plusieurs niveaux: 1) une analyse théorique du modèle CJS pour en révéler la consistance et les premières capacités, 2) une mise en forme (suivie d'une validation par confrontation avec d'autres logiciels) d'un code de calcul par éléments finis (finitel) pour intégrer ce modèle et le préparer a affronter des applications complexes, 3) une validation de la structure code/modèle ainsi constituée en comparant ses résultats a ceux de l'expérience dans le cas de problèmes non homogènes (fondations superficielles)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 58 réf..

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : CentraleSupélec. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : A8 55047
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.