Modélisation de la fissuration en fatigue vibratoire à haute température : applications aux alliages à base de nickel

par Tieying Wu

Thèse de doctorat en Science des matériaux

Sous la direction de Claude Bathias.


  • Résumé

    Dans le cadre de cette thèse, nos efforts se sont portés, pendant trois ans, sur quatre objectifs: 1) calcul du facteur d'intensité de contraintes en fatigue vibratoire à température ambiante et à haute température par la méthode des éléments finis; 2) essais et analyses de fissuration à température ambiante et a haute température en fatigue vibratoire et en fatigue conventionnelle; 3) pilotage de la machine d'essai par un micro-ordinateur IBM ps/2; 4) conception et réalisation d'un nouveau système d'essai pour la superposition de la fatigue vibratoire a une charge moyenne non nulle. Les études en fatigue vibratoire nous permettent de tirer les conclusions suivantes: en fatigue vibratoire, le calcul du facteur d'intensité de contraintes est caractérisé par l'amplitude de vibration, non par la contrainte nominale. En fatigue vibratoire, l'effet de la fermeture de la fissure est plus faible qu'en fatigue conventionnelle grâce à la relaxation des contraintes résiduelles en tête de fissure. Dans nos études, la fréquence de sollicitation est très importante 20 kHz, mais elle ne provoque pas une chaleur telle qu'un changement de la vitesse de propagation de la fissure soit observé. Le mécanisme de fissuration en fatigue vibratoire est semblable a celui de la fatigue conventionnelle. à haute température, l'oxydation peut ralentir la propagation d'une fissure au voisinage du seuil a une charge faible quand la température est assez élevée

  • Titre traduit

    Crack growth modelling in vibratory fatigue at high temperature : applications to nickel base alloys


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (108 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 109 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : CentraleSupélec. bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 54587
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.