Les plantes indigènes répertoriées dans les carnets du Docteur Bouvier (1748-1827)

par Florian Momy

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Anne Zoll.

Soutenue en 2000

à Dijon .


  • Résumé

    "L'étude des notes manuscrites du Docteur Joseph BOUVIER (Dole 1748 - Vaugirard 1827), prises au cours des séances de consultations gratuites de la Société de Médecine de Paris, de 1796 à 1806, nous a permis de retenir une vingtaine de plantes alors utilisées en thérapeutique. L'utilisation passée a été comparée à l'utilisation actuelle : - La morelle noire, la douce amère, la saponaire, la cynoglosse, le petit capillaire, les rhapontics et les plantes antiscorbiques sont plus ou moins oubliés. - Le chiendent n'est plus employé dans les même indications. - Le houblon, le sureau et l'orge ont vu leurs usages se modifier en partie. - La bourrache, la fumeterre, la bardane, la guimauve, la chicorée et la patience ont conservé à peu de choses près les mêmes indications à deux siècles d'intervalle. " [Source : 4e de couv. ]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : 2111/1992/26TER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.