Evolution de l'état physiologique de plants de Rosa hybrida L. , variétés "Mme A. Meilland" et "Beauté", au cours du stockage au froid : influence d'une taille estivale

par Marie-Anne Menoud

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de COURDUROUX.

Soutenue en 1992

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de mettre en évidence les relations entre les conditions de croissance estivale de plants de rosiers cultivés en pépinière et l'évolution de leur état physiologique au cours d'un stockage en chambre froide après arrachage à l'automne, et d'en évaluer les conséquences sur la reprise après plantation. Des plants de Rosa hybrida L. , variétés Mme A. Meilland et Beauté, ont été soumis ou non à une taille estivale. Cette taille a eu pour effet d'homogénéiser les comportements interindividuels, d'accroitre le nombre de fleurs et de feuilles, ainsi que l'allongement total des rameaux. L'évolution de l'état physiologique (dormance), statut glucidique) de ces plants a été suivie au cours d'un stockage de 16 semaines en chambre froide (température comprise entre 1 et 4c). La dormance des bourgeons est de faible intensité et de courte durée. L'inertie la plus forte a été constatée à l'automne et semble affecter davantage la variété Mme A. Meilland que la variété Beauté, et les plants taillés que les plants témoins. Une durée de stockage de 8 semaines contribue à satisfaire les besoins en froid des bourgeons : les teneurs en amidon du système racinaire décroissent alors que celles des glucides solubles augmentent, suggérant l'existence d'interconversions entre ces glucides. Lorsque le stockage se prolonge au-delà de 8 semaines, les conditions de stockage autorisent la croissance des bourgeons. Dans le même temps, les teneurs en saccharose diminuent et les concentrations en glucose et fructose augmentent. L'évolution du statut glucidique des plants lors du stockage n'a pu être mise en relation avec leur aptitude a reprendre leur croissance après repiquage en conditions contrôlées (12 ou 20c). Les taux de reprise et le pouvoir de régénération racinaire présentent de grandes variations interannuelles (caractéristiques climatiques et édaphiques des sites de culture, date d'arrachage, conditions de culture après le repiquage).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 p.)
  • Annexes : Références bibliographiques p.127-138. 51 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 7-1992-68
  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Institut national d'horticulture et de paysage. Bibliothèque générale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : HO ARBO 3 R (BG-06343)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.