Cytosquelette et evolution des trichomonadines i. Caracterisation biochimique et immunologique des structures cytosquelettiques des trichomonadines et etude de la morphogenese de division ii. Analyse comparee des donnees moleculaires : sequences de l'arn 28s et des donnees morphologiques pour etablir un schema evolutif possible des trichomonadines

par Eric Viscogliosi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Guy Brugerolle.

Soutenue en 1992

à Clermont-Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les flagelles du phylum des parabasala (trichomonadines et hypermastigines) sont caracterises par un cytosquelette tres developpe en fibres microtubulaires (complexe axostyle-pelta), en racines striees (cote, fibres parabasales et fibres preaxostylaires) et en structures microfibrillaires particulieres (membrane ondulante). Chez plusieurs genres et especes de trichomonadines, l'extraction par le triton x100 permet l'obtention de fractions cytosquelettes entiers ou toutes les structures cytosquelettiques sont conservees. La solubilisation des structures microtubulaires permet une purification partielle de la cote. Les profils electrophoretiques obtenus indiquent que les proteines costales majeures ont des pm compris entre 100 et 150 kd. Une fibre periodique comme la cote se desorganise a ph acide ou basique et sa solubilisation totale est obtenue par l'uree 8m. Des anticorps monoclonaux, produits apres immunisation de souris avec des fractions cytosquelettes entiers de plusieurs genres de trichomonadines, indiquent que la composition biochimique de la cote est tres complexe: 5 polypeptides ont ete identifies chez tritrichomonas ftus, 4 chez trichomonas vaginalis et 9 chez pentatrichomonas hominis avec des pm situes entre 100 et 150 kd. Ces anticorps ne croisent pas au niveau supragenerique. Cependant, des immunserums obtenus a partir des proteines costales p118 de trichomonas vaginalis ou p127 et p135 de tritrichomonas ftus ont permis de montrer l'existence de determinants antigeniques communs entre les proteines costales d'une meme especes. Les anticorps monoclonaux obtenus contre les autres fibres sont aussi tres specifiques et ne croisent pas entre genres bien que ces fibres soient presentes et semblables dans leur structure et leur fonction chez les genres de la lignee d'ou un fort conservatisme structural. A l'aide de ces anticorps, nous avons etudie la morphogenese de division (de type cryptopleuromitose) chez plusieurs genres de trichomonadines. Les structures microfibrillaires periodiques (cote, fibres parabasales, fibres preaxostylaires et membrane ondulante) ne depolymerisent pas et sont conservees dans une cinetide fille. Dans l'autre cinetide, de nouvelles fibres apparaissent tres tot. Par contre, le complexe axostyle-pelta parantal depolymerise et deux nouveaux axostyles se reconstituent. La determination des distances evolutives par la comparaison des sequences partielles d'arn 28sentre certains genres et especes de cette lignee indique que les trichimonadines forment un groupe monophyletique dont l'emergence est anterieure aux euglenozoa mais posterieure aux metamonadines et met en evidence deux dichotomies au sein de la famille des trichomonadidae. La premiere entre les trichomonadinae et les tritrichomonadinae; la seconde entre les organismes de type-tritrichomonas augusta et ceux de type-tritrichomonas muris. D'autre part, nous indiquons clairement que le genre trichomitus est le taxon ayant l'emergence la plus precoce parmi les especes de trichomonadines sequencees suggerant que la presence d'une cote et d'une membrane ondulante sont des caracteres plesiomorphes aux vues des positions dans les arbres phylogenetiques des genres monocercomonas et hypotrichomonas qui ont un cytosquelette rudimentaire. Une phylogenie basee sur l'analyse cladistique des caracteres morphologiques n'est pas en desaccord avec les donnees moleculaires malgre un nombre insuffisant de caracteres pour resoudre la position de certains genres

  • Titre traduit

    Cytoskeleton and evolution of trichomonads i. Biochemical and immunological characterization of cytoskeletal structures in trichomonads and study of division morphogenesis ii. Compared analysis of molecular data: 28s rrna sequences and morphological data in order to establish a possible evlutionary diagram of trichomonads


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 109 p.
  • Annexes : 242 REF

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.CLER.1992.2
  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne (Aubière). Bibliothèque Sciences, Technologies et Staps.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.