Diffraction par des surfaces periodiques. Resolution en coordonnees non orthogonales

par GERARD GRANET

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de JEAN CHANDEZON.

Soutenue en 1992

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Diffraction par des surfaces periodiques. Resolution en coordonnees non orthogonales. La diffraction d'une onde electromagnetique par des reseaux metalliques de conductivite finie, ou dielectriques a perte, est etudiee dans le cas general de l'incidence oblique. On ecrit les equations de maxwell sous forme covariante apres avoir choisi un systeme de coordonnees non orthogonales adapte a la geometrie du probleme. On se ramene a un systeme de deux equations differentielles couplees du premier ordre, que l'on resout par une methode aux valeurs propres et vecteurs propres, apres l'avoir projete sur une base de fourier. Ce formalisme permet de calculer le champ electromagnetique sur la surface meme du reseau. Deux cas sont examines: celui des reseaux d'argent peu profonds sur lesquels porte une verification experimentale; celui d'une mer houleuse. Dans l'un et l'autre cas, des renforcements non negligeables du champ de surface sont mis en evidence. Enfin, la definition d'un operateur impedance de surface permet de reduire de facon notable le volume des calculs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 18 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Blaise Pascal. Département de physique. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : E209
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.