Contribution a l'etude de la transition de phase dans le tetrathiafulvalene-p-chloranile

par GILLES SILLY

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Joël Emery.

Soutenue en 1992

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le tetrathiafulvalene-p-chloranile presente a 85 k une transition de phase structurale accompagnee d'une transition d'une phase neutre vers une phase ionique. Cette instabilite electronique provient du transfert de charges des molecules de ttf vers les molecules de ca apres dimerisation. La plus grande partie de ce travail a ete realisee en utilisant la resonance paramagnetique electronique. Cependant nous presentons des resultats preliminaires obtenus par diffusion de neutrons et squid. Lors de la transition de phase, un signal paramagnetique intrinseque apparait dans la phase ionique. Notre etude r. P. E. , en bandes x et k, conduit a des resultats nouveaux: sur la nature des sondes paramagnetiques intrinseques qui apparaissent a la transition de phase; sur le caractere critique des grandeurs mesurees: largeurs de raies, et intensites; sur l'anisotropie des largeurs de raies. En comparant les resultats obtenus dans les deux bandes, nous montrons qu'il s'agit de spins 1/2 qui ne subisse pas de diffusion unidimensionnelle. Nous avons analyse l'anisotropie des largeurs de raies en termes de couplage spin-orbite anisotrope favorise par des deformations (de frequences faibles comparee a la r. P. E). Le modele rend compte du comportement des largeurs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 40 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.