Fragmentation du projectile dans la reaction #4#0ar+#n#a#tag a 58. 7 mev/a

par JEAN-ETIENNE SAUVESTRE

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Claude Volant.

Soutenue en 1992

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Afin de mieux comprendre les mecanismes a l'origine de la fragmentation du projectile dans les collisions peripheriques induites par ions lourds, nous avons mesure les particules legeres chargees (plc) associees aux fragments du projectile (fp) en utilisant des projectiles #4#0ar de 58 mev/nucleon bombardant des cibles d'#n#a#tag et #2#7al. Les distributions inclusives en energie des particules legeres chargees sont bien reproduites en supposant l'emission par deux sources: i) une source de haute temperature (t15 mev) dont la vitesse est environ la moitie de celle du faisceau. Ii) une source de faible temperature (t3 mev) dont la vitesse est proche mais en deca de celle du faisceau. Cependant, une reconstruction cinematique a partir des mesures de coincidence entre plc et fp montre une seule source dont la vitesse est proche de celle du faisceau. De plus, les vitesses relatives entre les fragments du projectile et les particules legeres chargees sont piquees a des valeurs correspondant a la repulsion coulombienne. Neanmoins, dans le referentiel de l'emetteur, les distributions angulaires des particules alphas sont piquees a l'arriere et leur pente en energie centre de masse est faible tandis que les protons semblent etre evapores par un systeme thermalise. Ainsi, un scenario possible de la reaction serait que les particules alphas sont emises preferentiellement dans les premieres etapes de la reaction tandis que les protons sont emis plus tard apres equilibration


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 55 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.