Etude en thermolyse eclair de voies d'acces aux silanimines non stabilisees

par MARGUERITE LETULLE

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de JEAN-LOUIS RIPOLL.

Soutenue en 1992

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail concerne la recherche de voies d'acces par thermolyse eclair aux silanimines non stabilisees. Si la reaction de retro diels-alder d'hetero-1,2,3,4-tetrahydronaphtalenes a bien conduit par perte d'ethylene a des o-quinonoides reactifs, leurs analogues aminosilyles ne donnent pas les silanimines attendues. Par contre, de telles silanimines (1,1-dimethyl-n-phenylsilanimine en particulier) ont ete obtenues par reaction retroene a partir d'allylaminosilanes a condition: a) que l'hydrogene a transferer soit situe sur le silicium et non sur l'azote; b) qu'il n'y ait pas possibilite d'une reaction retroene competitive qui transfererait un hydrogene situe sur le carbone. L'utilisation de precurseurs t-butyles permet conjointement la reaction retroene et l'elimination d'isobutene; cette methode a permis d'obtenir en particulier la 1,1-dimethylsilanime et est appliquee a la synthese des especes postulees cosmiques: la silanimine et la silanone


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 124 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.