Approche neuroethologique du comportement predateur de la seiche sepia officinalis (mollusque cephalopode)

par MARIE-PAULE CHICHERY MEHAY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de RAYMOND CHICHERY.

Soutenue en 1992

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude du comportement predateur de sepia officinalis montre deux strategies d'attaque. Le choix entre ces deux strategies a ete etudie. Les petits crabes, les poissons et les crevettes sont preferentiellement captures par ejection des tentacules prehenseurs, les gros crabes par rapport a la taille de la seiche le sont par coiffage. D'autres facteurs peuvent expliquer les variations observees, entre autres l'experience prealable du predateur et les capacites de fuite plus ou moins rapide de la proie. Le comportement manipulatoire sur les proies a ete ici decrit en detail pour la premiere fois, il semble controle par des informations tactiles et/ou chimiosensibles. Nos resultats neuro-histochimiques, -pharmacologiques et -physiologiques montrent que des structures cholinergiques des lobes basal anterieur et frontal inferieur jouent un role important dans le controle moteur du comportement predateur. Des lesions de la partie centrale du lobe basal anterieur suppriment toute possibilite d'orientation, seules des proies presentees dans le champ visuel anterieur peuvent etre correctement saisies. La stimulation electrique ou chimique du lobe frontal inferieur n'induit pas un comportement manipulatoire coordonne. Des microinjections d'agonistes cholinergiques dans cette derniere structure induisent en revanche des mouvements coordonnes de la masse buccale. Une etude ontogenetique a pu cerner l'emergence de quelques caracteristiques du comportement predateur au cours des deux premiers mois de la vie post-embryonnaire et mettre en evidence des regressions importantes lors de la senescence. Les deux strategies d'attaque co-existent des les premiers jours de la vie de la jeune seiche. En revanche, il apparait une mise en place tardive des calibrations en distance et des poursuites actives. Ces memes fonctions subissent une evolution inverse lors de la senescence. Ces resultats pourraient etre expliques par la maturation tardive de certaines structures centrales et leur fragilite lors de la senescence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 107 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.