L'eau comme élément romanesque dans le "Lancelot-Graal"

par Emmanuelle Poublan-Couste

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Marie-Françoise Notz-Grob.

Soutenue en 1992

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'element aquatique joue un role preponderant dans l'ensemble du lancelot-graal, roman en prose du treizieme siecle relatant la legende d'arthur et les exploits du heros lancelot. Participant a la vie quotidienne de l'homme de cour ou du saint, il structure egalement l'espace romanesque, lui donne ses limites et ses reperes. L'enjeu economique que represente l'eau est aussi important. Le heros est sensible aux formes aquatiques dont il fait des descriptions subjectives trahissant son admiration ou sa crainte. Chaque apparition de l'eau est fortement connotee. L'element aquatique sert le discours didactique et religieux et illustre l'enchantement feerique. Il prete son symbolisme aux elements qui lui sont associes : ile, nef, arbre, tour, tertre, puits, marais. Il est le revelateur du roman et constitue le lieu magique de l'epreuve mystique. Etroitement associee au verbe et a la narration, l'eau exalte et impulse les aventures qui naissent souvent sur ses berges. Sa fonction de demiurge fait apparaitre dans le roman royaumes et personnages aquatiques, souvent feeriques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (958-3 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 939-958

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.