Etude phytogéographique des causses d'Azrou-Ifrane (moyen Atlas marocain)

par Driss Chahhou

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Alain Huetz de Lemps.

Soutenue en 1992

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Au Maroc, seules les forets d'altitude ont plus ou moins échapé au phénomène de déforestation. Ainsi, la foret d'Azrou-Ifrane, située dans le moyen Atlas entre 1250 et 2100m, représente un domaine en perpétuelle évolution et qui a pu s'adapter au différents facteurs écologiques et notamment au climat méditerranéen relativement sec et capricieux. Deux essences forestières se partagent cet espace géographique : le chêne vert et le cèdre. Grâce à sa plasticité écologique, le chêne vert prospère dans toutes les variantes bioclimatiques (humide et subhumide) et occupe tous les types de sols (calcaires, dolomies, basaltes, schistes. . . ). Quant au cèdre, dont la valeur écologique et économique est manifeste, il accuse une certaine évolution plutôt régressive au niveaux de certaines parties de la région. Et ce, à cause du dessèchement du climat depuis près de deux décennies. Celui-ci ne manifeste son grand dynamisme que lorsqu'il est installé sur substrat basaltique; ce type de sol a une capacité de rétention importante qui conditionne la survie et la régénération de cette essence pendant la période cruciale de l'été

  • Titre traduit

    A phytogeographique study of Azrou-Ifrane causses (Marocan middle Atlas)


  • Résumé

    In Marocco, only high altitude forest have just about escape from the deforestation freak. Thus, the forest of Azrou-Ifrane, situated in the middle atlas, between 1250 and 2100m, represent a property in an everlasting evolution and which has been to adapt to the different ecological factors, particularly to the Mediterranean climate, which is relatively dry and whimesiful. Two forest species share this geographical space : the green oak and the cedar. Thanks to its ecological plasticity, the green oak thrives in every bioclimatical variants (humid and subhumid) and occupies all kind of soils (limestone, dolomites, basalts, schists. . . ). As for the cedar, which ecological and economical value, is obvious, shows a rather headword evolution at the level of some party of the region. And this, because of the drying of the climate since nearly two decades. It only shows its great dynamismifit is settled on basaltic soil this type of soil has an important retention capacity which enable the survival and the regeneration of this specie during the crucial period of the summer

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163 f., 8 f. de pl. dont [1] dépl
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Musée de l'homme. Bibliothèque spécialisée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : M 1769
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.