Les Femmes au service de l'institution militaire en Grande Bretagne pendant la première guerre mondiale

par Marie-Noële Bonnes

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Marie-Claire Rouyer.

Soutenue en 1992

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cet ouvrage examine l'utilisation des femmes par l'institution militaire qui, pendant la guerre, se confond avec le gouvernement; il s'inscrit dans la problematique des 'gender studies' et, plus generalement, des etudes historiques sur les femmes qui eclairent leur role et leur place comme objet et sujet d'histoire et montrent que la hierarchisation des rapports sociaux de sexe s'appuie sur des representations symboliques et des concepts normatifs qui occultent les positions alternatives. En 1914, les services des femmes furent pour la premiere fois largement et officiellement utilises selon les trois foyers de convergence entre les femmes et l'institution militaire que constituent les services infirmiers, les usines d'armement et les forces armees. La violence fit donc entrer les femmes dans la sphere publique et bouleversa les paradigmes qui revelerent leur fonction mensongere et regulatrice. Cependant, les institutions patriarcales susciterent d'autres mythes pour nier aux femmes leur specificite humaine et les re-enfermer dans le gynecee au retour de la paix. Malgre un recul severe, le conflit hata le processus de democratisation pour les femmes qui se voulurent sujets d'histoire et s'efforcerent de resister a la reinstauration de l'ideologie domestique. Leur presence dans la sphere publique ne put etre totalement eradiquee et la lente infiltration des femmes dans les bastions masculins dont l'armee represente l'epitome, ne put etre endiguee. La conclusion s'efforce de placer leur avancee en regard de la position actuelle des femmes dans l'armee et des jugements des divers courants feministes.

  • Titre traduit

    Women in the service of the military in great britain during the first world war


  • Résumé

    This work examines the utilization of women by the military establishment, which, in tme of war, colludes with the government, in the light of gender. Studies and, more generally, of historical studies on women as subjects and objects. It intends to show that the subordination of women is bolstered by symbolical images and normative concepts which preclude alternative options. In 1914-18, women's work was for the first time officially requested to help win the war and exposed the dependence of the military on women in three specific areas: nursing, munition factories and the amred forces. This upset traditional images and preconceptions and patriarcal institutions introduced or revived myths to deny women their place in the public sphere after the war, yet women were not simply manipulated, they pressured institutions to leave "peripheries" and invade "centers", and though the backlash was fierce, war accelerated the democratization process and their infiltration of the male bastions could not be quenched. The conclusion tries to assess their progression in the light of the present position of women in the military and and the appraisal of the fleminist movement

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (919 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 849-917. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.