Caractérisation pharmacologique et moléculaire de l'expression de la résistance à la doxorubicine et de sa reversion dans des lignées cellulaires issues d'un glioblastome de rat

par Sylvie Huet

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Jacques Robert.

Soutenue en 1992

à Bordeaux 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La multidrug resistance (mdr) est caracterisee par l'apparition simultanee dans une lignee cellulaire selectionnee par un antitumoral d'une resistance a d'autres anticancereux de structure tres eloignee. Cette resistance, generalement liee a l'hyperexpression d'une glycoproteine chassant les medicaments hors des cellules, la glycoproteine p (pgp), est reversible par le verapamil et d'autres agents pharmacologiques. Sur un glioblastome de rat resistant a la doxorubicine (c60,5) nous avons montre que la reversion de la resistance par le verapamil n'est pas liee a son role d'inhibiteur des canaux calciques. L'inhibition totale de l'efflux de medicaments par le verapamil ne reserve que partiellement la resistance a la doxorubicine de cette lignee. Seule l'amiodarone reverse totalement la resistance a la doxorubicine en reversant la tolerance intracellulaire qui caracterise la lignee c60,5. L'analyse pharmacologique et moleculaire de lignees c6 de moindre resistance montre que ce phenomene de tolerance intracellulaire a la doxorubicine est d'acquisition plus tardive que l'hyperexpression de la pgp. La lignee c60,001, de faible resistance, presente un phenotype pgp-mdr pur, alors que le phenotype mdr des lignees c60,1 et c60,5 est multifactoriel et implique probablement des alterations de la topoisomerase ii s'ajoutant au phenotype pgp-mdr. La cible majeure des anthracyclines est l'adn. L'analyse de l'effet de la doxorubicine sur la synthese de l'adn et la repartition des cellules dans le cycle de replication de l'adn a confirme la presence de mecanismes de protection des cibles intracellulaires dans les cellules c60,5

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [232] f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 1992-173
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2921
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.