Intercalation électrochimique de l'oxygène dans des réseaux d'oxydes dérivés de la pérovskite : correlation structure-propriétés électroniques

par Alain Demourgues

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de MICHEL POUCHARD.

Soutenue en 1992

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail se propose de correler les proprietes de transport electronique souvent tres remarquables des oxydes de structure derivee de la perovskite a leurs proprietes structurales. D'un point de vue experimental, l'intercalation electrochimique d'especes oxygenees dans ces reseaux a permis d'obtenir des materiaux de cations de valences elevees ou les phenomenes de transfert de charge sont exacerbes. L'obtention de la perovskite cubique srfeo#3 par polarisation anodique de la brownmillerite en milieu koh, 1m, a l'air et a temperature ambiante demontre que le phenomene se produit jusqu'au cur des grains de la ceramique et fait donc de ce procede une voie d'acces privilegiee aux valences elevees. La mise en evidence d'un transfert electronique oxygene-fer dans srfeo#3, non content d'etre a l'origine des proprietes metalliques de ce materiau, permet d'expliquer la forte mobilite de l'oxygene dans ces reseaux. L'intercalation electrochimique d'especes oxygenees dans le reseau la#2nio#4#+# a permis par ailleurs d'etendre le domaine de surstchiometrie anionique jusqu'a =0. 25. L'ion insere constitue avec ses voisins un ion polyoxyde o#3#5# qui s'ordonne selon des files et des plans. Un modele structural rendant compte de cet ordre et caracterisant des phases de composition discrete en oxygene (=1/4, 1/6, 1/8,. . . ) est propose. Dans la#8ni#4o#1#7 (=0. 25), la mise en evidence d'un transfert electronique entre le nickel et l'oxygene, a l'origine de l'etablissement d'une onde de densite de charges fortement piegee dans le reseau, permet de justifier la localisation electronique et differencie les phases au nickel de leurs homologues du cuivre qui sont supraconductrices a basse temperature

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 237 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 92.B-817
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 92.B-817
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.