Hydrogéochimie des fleuves de l'Amazonie bolivienne

par Jean-Loup Guyot

Thèse de doctorat en Hydrogéochimie

Sous la direction de Jean-Marie Jouanneau.

Soutenue en 1992

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude porte sur le suivi hydrologique, hydrochimique et geochimique des fleuves de l'amazonie bolivienne, formateurs du rio madeira. Le calcul des flux sedimentaires permet d'estimer un taux d'erosion qui varie de 20 a 18000 t/km#2. An suivant les bassins, pour une moyenne de 3000 t/km#2. An pour la chaine andine. A la station de villabella (900000 km#2), le rio madeira, dont le debit moyen est de 18000 m#3/s recoit un flux de matieres particulaires de 230 10#6 t/an et de matieres dissoutes de 40 10#6 t/an. Ces apports representent respectivement 10%, 25% et 15% de ceux exportes par l'amazone

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 362 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 92.B-774
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 92.B-774
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.