Religion et création romanesque dans "Moira" et "L'Autre" de Julien Green

par Julie Spyrou

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Houriez.

Soutenue en 1992

à Besançon .


  • Résumé

    Cette recherche tente de montrer, à travers l'étude de deux œuvres de julien green: Moira et l'Autre, la relation entre la religion et la création romanesque. Les héros quittent leur pays natal et sont projetés dans un univers hostile. Cette situation déclenchera une sorte de quête. D'abord seuls et en rupture de communication, les personnages greeniens seront amenés à voyager dans le temps et dans l'espace. Là, ils finissent par rencontrer Dieu, dans différentes manifestations de l'au-delà, mais pour arriver à la vérité ils doivent vaincre pièges et tentations. Cet itinéraire matériel et mystique se reproduira dans leur inconscient, d'où l'étude psychanalytique de cette démarche. Désormais, il y a un besoin de recréation d'un univers personnel dont les principales étapes passent par la perte du sacre, le rejet du profane et la crise religieuse qui les ramènera au sacre. Des lors, l'omniprésence du sacre est indubitable et joue un rôle prépondérant dans la création romanesque. La démarche créatrice de Green est directement liée à la genèse et à sa relation avec Dieu, elle se transmet également à ses héros qui deviennent à leur tour créateurs. La création romanesque est alors la recréation du monde. C'est ainsi que par l'écriture, acte mystique et acte d'amour, green devient l'intermédiaire entre Dieu et les hommes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXXII-627 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.619-625.

Où se trouve cette thèse ?