Methodes de simulation numerique appliquees a l'etude morphologique des nebuleuses planetaires

par Bruno Poulain

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de G. PASCOLI.

Soutenue en 1992

à Amiens .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans une premiere partie (1), nous avons etudie la dynamique d'un tore de matiere magnetisee ejecte par le noyau d'une etoile geante rouge. Le tore parvient a la surface de l'etoile moyennant certaines hypotheses comme l'existence d'une circulation meridionale stationnaire dans l'enveloppe convective et la presence d'un champ magnetique azimutal de l'ordre de 5 10#3 gauss au niveau du noyau. A la surface de l'etoile, le tore possede des vitesses de l'ordre de 5 a 6 km. S#-#1, l'intensite du champ magnetique est alors comprise entre 10 et 100 gauss. Le tore n'est maintenant plus confine par le gaz de l'enveloppe et subit de ce fait une expansion qui produit a la fois l'ejection de matiere et de champ gele dans le gaz (2). La confluence de ces tores donne naissance a une enveloppe circumstellaire. Parvenue aux distances nebulaires (3 10#1#7 cm), l'enveloppe est 6 fois plus dense et possede des vitesses 2 fois plus grandes a l'equateur qu'au pole. Le taux de perte de masse est de ce fait anisotrope avec dm/dt 3 10#-#5 m#0/an. Le modele met aussi clairement en evidence une relation de proportionnalite entre les vitesses d'expansion et le rayon nebulaire. A un stade d'evolution plus avance, le vent massif n'est plus emis, l'etoile se contracte et produit un vent rapide et peu dense qui balaie l'enveloppe circumstellaire (3). Une premiere etude de l'interaction de ces deux vents, effectuee dans le plan equatorial, a montre que le vent rapide comprime l'enveloppe circumstellaire (r/r 20%). L'etude dans le plan meridien a mis en evidence que l'anisotropie du vent massif etait fortement reduite apres que le vent rapide ait souffle l'enveloppe. La densite du gaz est alors 2 fois plus grande et les vitesses 2 fois plus faibles a l'equateur qu'au pole


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 237 P.
  • Annexes : 287 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) POU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.