Recherches sur la nécropole gallo-romaine du Valladas à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme)

par Valérie Bel

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean Guyon.

Soutenue en 1991

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La fouille de la necropole du valladas a saint-paul-trois-chateaux (augusta tricastinorum) a fourni en ensemble de 230 sepultures (incinerations et inhumations) datees entre 20 et 200 ap. J. -c. , ainsi que les fondations d'un mausolee circulaire. L'occupation du site atteint son apogee a la fin di 1er s. Ap. J. -c. Des groupes de sepultures, parfois delimites par des enclos maconnes ou par des fosses, permettent de restituer des concessions funeraires qui s'inscrivent dans la trame fonciere du cadastre b d'orange. L'evolution des rites funeraires est marquee par l'apparition au cours du 2eme s. De l'inhumation des adultes; par le developpement de l'incineration primaire a partir du milieu du premier siecle, parallelement a la disparation progressive du rite traditionnel, l'incineration secondaire avec urne. Le monde de sepulture le plus frequent est l'incineration secondaire sans urne, beaucoup plus simple et plus pauvre que les autres. Il existe en effet une relation entre la quantite d'offrandes et la complexite de l'organisation de la tombe. Cette organisation obeit a des regles precises que l'on peut notamment observer dans la disposition du mobilier selon sa nature (vaisselle, balsamaires, lampes, offrandes alimentaires, objets personnels. . . ). Avec le temps, le rituel tend a se simplifier et le nombre d'offrandes a diminuer.

  • Titre traduit

    The roman cemetery "le valladas" at saint-paul-trois-chateaux (drome). An inquiry


  • Résumé

    Excavations at the cemetery of the valladas at saint-paul-trois-chateaux (drome, france) yielded a group of 230 graves (incinerations and inhumations) dating back from between 20 a. D. And 200 a. D. , together with the foundations of a circular mausoleum. The site was most densely occupied at the end of the ist century a. D. Clusters of graves sometimes are enclosed within masonry walls or mere ditches, and so, it is possible to reconstruct the limits of funeral plots, themselves defined according to the pattern of the "cadastre b" of orange. The evolution of funeral rites brought about the inhumation of adult persons during the 2nd century; an extension of primary incinerations, from the middle of the ist century on; and, correlatively, the gradual disappearence of the traditional rite which was a secondary incineration with an urn. The most usual burial technique is secondary incineration without any urn, much simpler and poorer. There is indeed some relationship between the amount of offerings and the more or less comoplicated organization of the grave. Such an organization is dictated by very exact rules, which can be inferred, for instance, from the way objects are placed according to their respective kind (vessels, scent flasks lamps, food offerings, personal belongings. . . ) with the passin of time

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (770, 343 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/797
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.