Les cimetières chrétiens de Rome depuis leurs origines jusqu'au 9e siècle : le cas du Praedium Domitillae et de la catacombe anonyme sur la via Ardeatina

par Philippe Pergola

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean Guyon.

Soutenue en 1992

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La catacombe de domitille constitue l'ensemble homogene le plus vaste de la romesouterraine chretienne. Plusieurs dizaines de milliers de sepultures de membres de toutes les classes sociales s'y sont succedes du iiie au ve siecle ap. J. C. Une etude globale permet d'en saisir les differentes phases et l'articulation. L'analyse de la topographie generale, de l'architecture, de l'epigraphie et des peintures, en fonction des etudes les plus recentes, permet de replacer ce complexe au sein des temoignages les plus exhaustifs de l'antiquite tardive a rome. La catacombe se developpe a partir de sept hypogees de dimensions limitees (chacun ayant de 4 a 400 sepultures), a la fois de paiens et de chretiens, independants les uns des autres mais dont l'extension des galeries finira par constituer, entre le milieu du iiie et le milieu du ive siecle, le plus grand cimetiere chretien de rome, avec celui de calixte. Une enquete sur le culte des martyrs veneres dans la catacombe, entre le ive et le ixe siecle, et sur les interventions monumentales qui ont caracterise ce culte, permet de mieux cerner les rapports entre la catacombe et le sanctuaire (aux ive et ve siecles), et de comprendre les formes et la nature de cette veneration durant le haut moyen age.

  • Titre traduit

    The christian cemeteries of rome from the origins to the ninth century : the "praedium domitillae" and the homonymous catacomb on the "via ardeatina


  • Résumé

    The catacomb of domitilla is the wider and more homogeneous complex of the christian underground rome. More than sixty thousand burials, members of all social classes, followed one another since the beginning of the third century ot the mid fifth century a. D. A global study allows to define the different phases and the articulation of the catacomb. The analysis of the topography, the architecture, the epigraphy and the paintings replace this complex among the most exhaustive evidences of the late antiquity in rome. The catacomb expand from seven small hypogea (each one holding four to four hundred burials), both pagan or christian, independent, but which galleries wich will be connected each other, between the mid third and the mid fourth century, and will became the widest christian necropolis of rome together with the calixtus catacombs. A dossier on the cult of the martyrs venerated in the catacomb between the fourth and the ninth century and on the monumental changes wich caracterized the cult allows to understand thoroughly the relations between the catacomb and the three aisles basilica (iv-v c. ) and to examine the nature of this veneration during the early medieval times.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (640, 53, 148 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/805
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.