La shwo cwo : "la femme qui prend la grossesse" : étude des accoucheuses traditionnelles senufo dans le système de santé du Mali

par Abel Jessen

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jean Benoist.

Soutenue en 1992

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    En adoptant les soins de sante primaires, la politique de sante du mali a mis l'accent sur l'utilisation des travailleurs de la sante dans les regions eloignees. Parmi d'autres mesures, les autorites sanitaires ont decide de fournir une formation de base aux accoucheuses traditionnelles dans le but d'ameliorer la sante maternelle et infantile sous la supervision des services de sante. La presente etude se propose d'analyser les implications socioculturelles des pratiques therapeutiques modernes introduites chez les at a travers leur formation et leur utilisation dans le cadre des soins de sante primaires. Influencer les pratiques traditionnelles revient a mettre en cause les structures fondamentales de la communaute en creant une dynamique entre le systeme de sante et le milieu social. Dans ce contexte, quelle est la position des services officiels de sante ? connaissent-ils leurs partenaires ? que peut-on apprendre de ces pratiques traditionnelles qui peut etre utile dans le systeme de sante d'aujourd'hui. Plutot que de considerer les traditions de l'obstetrique comme archaiques ou primitive, comment changer les pratiques en introduisant de nouvelles habitudes sans provoquer une resistance ? la formation des at doit viser a ameliorer leur performance dans le but d'eliminer les pratiques dangereu


  • Résumé

    By adopting the primary health care, the health policy of mali has emphazed on the use of health workers in the remote area. Among other measures, health authorities have decided to provide basic training for traditionalbirth attendants (tba) in order to improve the maternal child health care under supervision of health services. The purpose of the present research is to analyse the socio-cultural involvement of modern therapeutic practices through the training and the utilization of tbas. In primary health care. Influencing the traditional practices means to touch the foundamental structure of the community creating a dynamic between the health system and the social sphere. What is the position of the official health providers in this context ? do they know their counterparts ? what can be learn from these traditional practices that may be relevant in today's health care system ? rather than dismiss the traditions of mdwifery as archaic, primitive, how to change the practices by introducing new habits without rising their resistance ? the training should aimed to improve tbas's performance in order to eliminate dangerous and harmful practices towards maternal and child health.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 338 f
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.