Etude critique de la technique des Gow-Gates pour l'anesthésie du nerf mandibulaire à la lumière de l'anatomie topographique de la région pterygo-mandibulaire

par Carlos Madrid

Thèse de doctorat en Anatomie

Sous la direction de Roger Combelles.

Soutenue en 1991

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les aspects anatomiques d'une technique d'anesthesie loco-regionale du nerf mandibulaire, decrite en 1973 par gow-gates, sont etudies. La specificite anatomique et l'utilisation clinique de cette technique, repandue dans les pays anglo-saxon motivent ce travail. Il constitue une simulation experimentale qui permet une evaluation des risques anatomiques particuliers de la technique. La caracteristique de la technique de gow-gates est de viser la face antero-mediale du condyle mandibulaire a distance du nerf mandibulaire a anesthesier. L'auteur determine comment la solution anesthesique parvient au nerf mandibulaire avec un taux d'efficacite superieur a celui de la technique au foramen mandibulaire. L'echantillon etudie comprend 44 pieces anatomiques humaines fraiches, centrees sur la region pterygo-mandibulaire. 40 pieces traitees selon differents protocoles ont ete reduites en coupes grace au scanigraphe, appareil de coupes a basse temperature par abrasion, concu dans le laboratoire par le prs combelles et boyer. 4 pieces ont ete traitees par digestion enzymatique par papaine activee. 583 cliches couleur de coupes et 117 cliches couleur a partir des pieces par digestion enzymatique, ont ete retenus pour etude. A partir de mesures prises sur 19 pieces, les dimensions et le volume de l'espace interpterygoidien, et ses rapports avec la region pterygo-mandibulaire qui le contient, sont determines. Deux facteurs determinent la diffusion d'une solution anesthesique dans cet espace fonctionnel, quelle que soit la technique regionale employee: le guidage des plans faisciaux interpterygoidiens, l'existence d'ouvertures potentielles de l'espace anatomique. Un modele de diffusion reproductible est decrit: il demontre que l'anesthesie ne resulte pas d'une diffusion aleatoire. L'etude des systemes vasculaires entourant le condyle mandibulaire montre que la cible de la technique de gow-gates est une zone hyper-vascularisee. Le risque d'injection vasculaire ou articulaire au cours de l'injection est mis en evidence. Ce risque specifique mis en balance avec ses avantages propres, condamne la technique proposee par gow-gates

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [6]-196 f.-27 f.de pl
  • Annexes : 207 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991TOU30240
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.