Recherches de voies nouvelles dans le contrôle de Varroa jacobsoni Oudemans, parasite de l'abeille, Apis mellifera L : [thèse en partie soutenue sur un ensemble de travaux]

par Marc-Edouard Colin

Thèse de doctorat en Entomologie appliquée

Sous la direction de Daniel Richard.

Soutenue en 1991

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Le passage recent de cet acarien mesostigmate de l'abeille asiatique apis cerana fabr. A l'abeille domestique apis mellifera l. A provoque une veritable epizootie sur son nouvel hote. La therapie d'urgence, fondee sur l'administration d'acaricides de synthese, est limitee par l'apparition de souches d'acariens resistants et menace le label naturel attache aux produits de la ruche. Suivant les recommandations du groupe d'experts europeens de la varroose, trois voies de recherche ont ete explorees en vue de supprimer ou de limiter l'usage d'acaricides de synthese: la premiere est la verification des bases biologiques d'une hypothese d'action antiparasitaire de produits a base de cuivre. Au moyen d'une dissection fine de la femelle adulte de l'acarien, la presence d'un systeme tracheen complexe, forme de troncs tracheens, de trachees et de reseaux tracheolaires est montree et est en contradiction avec la conception d'echanges respiratoires uniquement dus a d'eventuels pigments hemocyaniques cuivres. Le deuxieme axe de recherches porte sur les relations hote-parasite. A la suite d'observations de bonds, permettant a v. Jacobsoni d'atteindre une abeille eloignee de plusieurs millimetres, l'action de forces electriques est demontree apres mesure des charges electriques de l'abeille et de son parasite. En dehors du phenomene purement physique, l'acarien modifie les caracteristiques spatiales et spatio-temporelles de son deplacement en rapport avec le signe electrique de la charge d'un leurre place a 1,5 cm. Un champ electrique, analogue a celui de certaines abeilles, provoque une attraction du parasite non suivie d'arret prolonge. L'hypothese d'une modification du seuil de receptivite des chemorecepteurs est discutee. La troisieme contribution vise a la mise en place a court terme d'une alternative a la lutte chimique. Apres avoir quantifie les pouvoirs letaux et repulsifs d'huiles essentielles extraites de plantes aromatiques, visitees par l'abeille, l'huile essentielle de thymus vulgaris (type thymol) a ete retenue par ses bonnes activites letale et repulsive de meme que l'huile essentielle de salvia officinalis pour ses proprietes repulsive et anti-appetante. Le melange de ces deux huiles, essaye en traitement de rucher, apporte la preuve de l'efficacite de l'aromatherapie sur varroa jacobsoni

  • Titre traduit

    New approaches in the control of varroa jacobsoni, parasite of the honey bee apis mellifera


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 f.-[15] f. de pl

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991TOU30214

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1991TOU30214
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.