Métaux redox (cuivre, fer) et production de radicaux hydroxyles. Application à la cytotoxicité des quinones

par Philippe Maestre

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de J. P. THOUVENOT.

Soutenue en 1991

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Hautement reactif, le radical hydroxyle est de plus en plus souvent considere comme la forme la plus pathogene de produits de reduction de l'oxygene moleculaire. Les radicaux hydroxyles sont produits par radiation ionisante, ou par la reduction catalysee par un metal redox du peroxyde d'hydrogene: le fe(ii) et le cu(i) jouent un role determinant in vivo. L'etude du role du cu(ii) sur la production de radicaux hydroxyl catalysee par le fe(ii) met en evidence un effet inhibiteur ph dependant pour un rapport cu(ii)/fe(ii) egal a un. Cet inhibiteur du cu(ii), retrouve quand le radical hydroxyle est genere a partir du complexe (fe-anthracycline), ouvre la voie a possible regulation de la cytotoxicite de ces agents anti-tumoraux

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7]-230 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1991TOU30211
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.